Branchement prise électrique

Le branchement d’une prise électrique doit répondre à plusieurs critères et normes afin de mieux protéger les occupants d’un bâtiment. Bien que ce sujet soit parfois considéré comme secondaire, il est d’une très grande importance pour la sécurité. Dans le cadre de nos inspections de bâtiments plusieurs points reliés au branchement de prise électrique sont être considérés et rigoureusement inspectés.

Premièrement, nos inspecteurs, en suivant précisément leur norme de pratique doivent vérifier entre autres, la polarité, c’est à dire l’inversion possible de la phase neutre et de puissance, ainsi que la mise à la terre de chacun des branchements de prise électrique. La norme de nos inspecteurs demande aussi d’ouvrir le panneau électrique; tous nos inspecteurs sont formés à effectuer ces vérifications en tenant compte des mesures de sécurité applicables. En ouvrant le panneau électrique ils doivent aussi vérifier le calibre des fils et la conformité du calibre au circuit et son disjoncteur. Ci-après, un tableau guide des calibres et des disjoncteurs de protection (courant admissible)

branchements de prise électrique

Une vérification doit aussi être effectuée sur les branchements de prise électriqueDDFT là où ils sont requis (disjoncteur différentiel de mise à la terre). Ces disjoncteurs doivent se retrouver partout où il y a risque de créer une mise à la terre en présence d’eau (court-circuit). Typiquement, ces situations à risque peuvent se résumer par le scénario suivant: la présence d’eau ou de surface humide/mouillée, un fil conducteur abimé, dénudé, ou ayant un faux contact (rallonge, appareil électrique), une personne tenant le fil ou l’appareil dans ses mains (conduction électrique par le corps humain) et une alimentation électrique sous tension. Dans ces situations, il peut y avoir danger de mort par effet de tétanisation, car le corps en étant court-circuité, peut se crisper et maintenir le fil durant suffisamment de temps pour provoquer un arrêt respiratoire ou cardiaque. Un simple branchement de prise électrique (DDFT), installé à peu de frais, peut corriger cette situation dangereuse. Les endroits où ces prises sont requises sont typiquement; tous les branchements de prises électriques extérieures, les salles de bain, les comptoirs de cuisine, les ateliers de bricolage, et idéalement, l’alimentation de la laveuse et tout autre endroit pouvant être à risque de présenter les éléments requis pour présenter ce danger.

L’autre élément que nos inspecteurs vérifient est la présence possible de champs électromagnétiques dans les lieux de vie. Depuis plusieurs années, la recherche dans ce domaine évolue et plusieurs chercheurs actuellement, établissent une relation de cause à effet entre certaines maladies et la présence de champs électriques importants. À cet effet les travaux du Dr Magda Havas http://www.magdahavas.com/, et du cancérologue Dr Belpomme, https://maisonsaine.ca/wp-content/uploads/sicem_demystifie.pdf, peuvent apporter plus de lumière à cette problématique importante pour l’équilibre et la santé des occupants d’une habitation.

Par ailleurs, un branchement de prise électrique sans mise à la terre ou des appareils d’éclairage sans mise à la terre (masse de l’appareil non relié à la terre) peuvent augmenter ces effets de champs magnétiques sur les occupants et à long terme provoquer des effets importants sur la santé. Nos inspecteurs sont tous formés à ajouter cette plus-value lors nos inspections de bâtiment et peuvent identifier avec vous des moyens simples et efficaces pour diminuer ces effets, et ce, particulièrement dans les lieux de repos tel que les chambres à coucher, les espaces de loisirs et de repos. Une mauvaise mise à la terre d’un branchement de prise électrique peut générer jusqu’à 250 Vm, alors que les niveaux recherchés par plusieurs organismes sont de l’ordre des 3-5 Vm; https://bioelectro.wordpress.com/normes/

Branchements de prise électrique et circuits

L’autre point de contrôle concernant les branchements de prise électrique et circuits que nos inspecteurs vont vérifier pour vous, sont les circuits des chambres à coucher. Depuis Janvier 2002, le code Canadien de l’électricité comprend une exigence supplémentaire pour les circuits de dérivation qui alimentent les prises de courant dans les chambres à coucher (applicable aux nouvelles constructions résidentielles). Grâce à des disjoncteurs-détecteurs d’amorçages d’arc (DDAA) et leur technologie numérique unique, toute surcharge, court-circuit ou défaut d’arc sera détecté et le circuit de dérivation concerné sera mis en arrêt et vous protégera ainsi de possibilité d’incendie. Cette mesure a été prise par les experts du Code Canadien suite à de nombreuses occurrences d’incendie relié aux circuits de dérivation. Nos inspecteurs sont prudent et diligent et peuvent par ailleurs vous recommander de les installer, lesquels représentent peu de frais pour les bénéfices qu’ils procurent.